Un peu d’histoire

L’origine du cheval minorquin remonterait, d’après la légende, au XIV ème siècle.

A cette époque, le roi catalan Jaume II de Minorque, voulant lutter pour préserver son royaume contre les attaques d’envahisseurs divers, décida que chaque habitant de l’ile devait posséder un cheval de robe noire afin d’assurer une défense accrue dans l’obscurité.

Jaume_II_
Le roi catalan Jaume II

Une cavalerie constitué de petits chevaux présents sur l’ile, rustiques, rapides, dociles avec un mental sans faille, issus de génétiques liées aux invasions précédentes (chevaux pur-sang arabes, barbes) fut croisée avec l’ancêtre du cheval de Pure Race Espagnole (le genet d’Espagne).

Les différentes invasions de l’ile qui s’opérèrent par la suite influencèrent encore la génétique du cheval minorquin notamment par l’invasion anglaise du XVIII ème siècle avec le pur-sang anglais.

La race minorquine est à ce jour standardisée. L’Association des Éleveurs et Propriétaires de Chevaux de Pure Race Minorquine a été créée en août 1988 à Minorque afin de préserver, améliorer et promouvoir cette belle race de chevaux.

 

SITUATION ACTUELLE DE LA RACE – STRUCTURE DU LIVRE GÉNÉALOGIQUE

ORIGINE :

  • Juillet 1986 : analyse ethnologique (Docteur Sánchez BELDA).
  • Décembre 1987 : création du Registre Fondateur (Conseil Insulaire de Minorque).
  • Août 1988 : Constitution de l’Association des Éleveurs et des Propriétaires.
  • Décembre 1988 : reconnaissance officielle de la race (Conseil National du Registre de l’Enregistrement de l’Élevage des Chevaux).

 

GESTION :

  • 1988 : race de cheval des îles Baléares (règles zootechniques : arrêté du ministre de l’agriculture et de la pêche le 12 juin 2003, Bulletin Officiel de l’Ile de Minorque du 2 juillet 2003).
  • 2006 : race équine de niveau national (résolution du directeur général de l’élevage, le 10 mai 2006).
  • 2007 : approbation du programme de conservation et de sélection de la race (résolution du Directeur Général de l’Élevage, en date du 21 mai 2007).
  • 2008 : reconnaissance de l’Association des Éleveurs comme entité gestionnaire du livre généalogique (conformément aux dispositions du Décret Royal 662/2007).
  • 2010 : dernière modification d’amélioration de la législation et du programme zootechnique (résolution du 23 mars 2010, de la Direction Générale de l’Agriculture et des Ressources de l’Élevage. Journal Officiel d’État du 5 avril 2010).